La semaine dernière, sous l'impulsion de l'Allemagne, 75 pays, dont la France, ont lancé la première organisation internationale dédiés à la promotion des énergies renouvelable autour du monde  : IRENA,  "Agence Internationale pour les Énergies Renouvelables". Un absent notoire : l'Australie, dont le Premier Ministre Kevin Rudd est pourtant celui qui a finalement fait signer les accords de Kyoto au pays en 2007 en annonçant une volonté de lutter contre le réchauffement climatique. Alors, l'Australie va-t-elle continuer de s'intéresser à ce qui se trouve sous ses pieds, ou va-t-elle enfin lever la tête pour regarder le ciel ?

Sources :